logo
Accueil - Actualités - Visites - Sites - Presse - Adhérer - Liens


SAUVEGARDE DES PAYSAGES DE CEZANNE
Association loi de 1901

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ASSOCIATION MERCREDI 6 AVRIL

L'assemblée générale annuelle de l’association SAUVEGARDE DES PAYSAGES DE CEZANNE, se tiendra mercredi prochain, 6 avril, à partir de 18 h 15, dans une des salles attenantes à l’église Notre Dame de l’Arc, 10 rue La Fourane, à Aix.

A l’issue de celle-ci nous ferons le point de nos activités et échangerons entre nous et avec les élus qui auront bien voulu répondre à notre invitation, puis Geneviève BLANC donnera une conférence illustrée des œuvres de Cezanne à l’Estaque.

Cette réunion se terminera de manière sympathique autour d’un petit cocktail.

Nous vous remercions de venir nombreux et vous rappelons qu’à cette occasion, sera remis aux adhérents, le recueil des 52 œuvres réalisées par Cezanne sur le site de Valcros – Bellevue – Montbriand (cf. fac simile ci-joint).

Vous pourrez découvrir et vous procurer plusieurs autres recueils ou ouvrages, notamment le recueil de la conférence donnée par notre Président, Jacky CHABERT, à l’issue de la précédente assemblée générale, sur le thème AIX, CEZANNE et ses MOTIFS (cf. fac simile ci-joint)

Si vous ne pourrez pas venir, nous vous remercions de bien vouloir régler votre cotisation, d’un montant de 15 €, à l’ordre de notre Trésorier, dont les coordonnées figurent dans le bulletin ci-joint.

Vos cotisations nous sont précieuses, pour poursuivre nos actions et financer les ouvrages et les recueils des œuvres de Cezanne que nous avons édités.

 

NOUVEAU

Le recensement des 52 œuvres réalisées par Cezanne sur le site de Valcros – Bellevue – Montbriand est maintenant achevé.

Le recueil complet de ces œuvres et des paysages qui s’y rapportent, a été édité en quadrichromie de 36 pages(1), dont vous pouvez voir quelques extraits en fichier ci-joint.

Ce recueil peut être commandé moyennant un chèque de 13 €, à adresser au trésorier de l’association : M THILLARD, 265, chemin de l’Echelle, 13100 AIX.

Il sera également remis gratuitement à tout adhérent à jour de sa cotisation 2016 (cf. bulletin sur le site, onglet adhérer) lors de la prochaine Assemblée générale de notre association qui se tiendra le 6 avril prochain (convocation à venir). En cas d’impossibilité de participer à cette AG, il pourra est envoyé par courrier, aux adhérents à jour de leur cotisation, sur simple demande et moyennant une contribution de 3 €, aux frais d’envoi.

(1) Couverture quadri recto verso sur papier FSC CM 300 gr + pelliculage brillant recto, Intérieur 32 pages quadri recto verso sur papier FSC CM 170 gr, Reliure dos carré collé

livret
Cliquez pour voir des extraits du recueil

Buts de l’association

Inventorier les lieux ou Cezanne a peint : Montbriand – Bellevue, Bibémus, Route Cézanne, Les Trois Sautets, les bords de l’Arc, Gardanne,... Recherche de soutiens au niveau local, national et international, auprès des musées détenteurs d’œuvres de Cézanne peintes sur ces sites.

Contribuer à la création d’itinéraires culturels et paysagers dans ces lieux magnifiés par Cézanne, à l’image de ce qui a été fait le long de la route Cézanne, à Bibémus et aux Lauves

grand pin sainte victoire
  Montagne Sainte Victoire au grand pin et bastide Vieille (Courtauld Institute of Art Gallery, Londres)

Dans les pas de Paul Cezanne...

« Ce jour là, non loin des Milles, à trois quarts d’heure d’Aix et du Jas de Bouffan, sous un grand pin, au bord d’une verte et rouge colline, nous dominions la vallée de l’Arc, il faisait bleu et frais, un premier matin d’automne dans la fin de l’été... Devant nous, au soleil virgilien, la Sainte Victoire, immense, tendre et bleuâtre, les vallonnements du Montaiguet, le viaduc du Pont de l’Arc...

C’est ainsi que le poète aixois Joachim Gasquet évoque ce lieu où Paul Cézanne se rend au tournant du siècle, durant plus de 15 années, puis peu avant sa mort. Il y peint parmi ses plus beaux motifs : Sainte Victoire, le Grand Pin, le Pigeonnier de Bellevue, la Plaine de Valcros..., jusqu’à la vente de la Bastide du Jas de Bouffan; puis il y revient après. Et c’est là qu’il révéle sa passion pour le paysage…Il avait planté son chevalet à l’ombre d’un bouquet de pins »...

 

Par le chemin de Valcros, au départ du Jas de Bouffan, Cezanne s’en va vers Montbriand, alors propriété de sa sœur Rose, et pousse jusqu’à la bastide de Bellevue. Les sites traversés lui inspirent parmi ses plus belles œuvres, que l’on trouve répertoriées dans le présent document. Ils témoignent certainement du sentiment organique de la peinture de Cezanne : « Peindre d’après nature, ce n’est pas copier l’objectif, c’est réaliser des sensations », écrit-il. A une ressemblance de surface pesamment académique, il privilégie ce qui sourd de la pierre et du bois, de la chair de la terre et du vent qui l’entourent et l’enveloppent, desquels il procède, et avec lui ses modèles, créatures et objets autant que paysages, semblant pérenniser la tentative de la peinture « de rendre visibles des forces qui ne le sont pas [...] : la force de plissement des montagnes, la force de germination de la pomme.» (1)

Ainsi qu’il le dit lui-même, «ce que j’essaie de vous traduire est mystérieux, s’enchevêtre aux racines mêmes de l’être, à la source impalpable des sensations.» (2)
Il serait impossible aujourd’hui, à Cezanne de se rendre sur son motif par le même chemin, coupé par la ville nouvelle construite comme en miroir moderne de la cité originelle. Si le site de Montbriand est irrémédiablement pollué par le vacarme de l’autoroute qui a remplacé le tramway vers Marseille, le plateau de Valcros et le site de Bellevue sont pourtant miraculeusement épargnés. Ils doivent le rester car l’œuvre de Cezanne est entrée dans le patrimoine de l’Humanité et le monde entier contemple aujourd’hui ces paysages aixois dans ses plus grands musées.

«Ce qui emporte la conviction, la transformation en chose, l’exaltation de la réalité rendue indestructible à travers l’expérience que le peintre a de l’objet, voilà où il situait la fin de son intime travail» (3)

(1) Gilles Deleuze, Francis Bacon, logique de la sensation, p.39 et p.28)
(2) Paul Cezanne cité par Gasquet in Jean Colrat, “Le développement logique de ce que nous voyons”, Ce que Cezanne donne à penser, Actes du colloque d’Aix en Provence juillet 2006, p. 162
(3) Rainer Maria Rilke - Lettres sur Cézanne (traduction Philippe Jaccottet)


Siège social : 265, chemin de l’Echelle - 13100 AIX en PROVENCE
Contacts : contact@paysagesdecezanne.org - 06 85 53 72 29 - 04 42 24 95 17