logo
Accueil - Actualités - Visites - Sites - Presse - Adhérer - Liens


SAUVEGARDE DES PAYSAGES DE CEZANNE
Association loi de 1901

 

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE AG DU 30 MARS 2017

Le Président CHABERT a présenté le rapport d’activité de l’année 2016

Au cours de l’année 2016, le Conseil d’administration s’est réuni 5 fois, et les activités suivantes ont été poursuivies :

COLLECTIF D’ASSOCIATIONS

Nous sommes plusieurs associations qui défendons les paysages magnifiés par Cezanne : l’association Route Cezanne du Tholonet, l’association de défense du terrain des Peintres, des Lauves, l’association des Amis du château de Médan et notre association de Sauvegarde des Paysages de Cezanne.

A une époque où la défense des paysages devient un enjeu crucial, alors que l’urbanisation débridée a fait de nombreux dégâts, il nous a semblé utile de rassembler nos forces pour sauver ce qui peut l’être encore.

C’est ainsi que nous nous sommes rapprochés et que l’idée d’un Collectif est en route, qui devrait nous permettre de nous serrer les coudes et renforcer nos action de protection des paysages peints par Cezanne.

Plusieurs représentants des associations sœurs étaient présentes : M ABERLEN, pour la Route Cezanne, Marion et Jean Pierre AUBIN de MALICORNE, pour l’association des Amis du château de Médan, et M et Mme REOCREUX pour les l’association de défense du terrain des Peintres.

VALCROS

Nous avons conduit 2 visites sur ce site, à la demande de Jean Pierre CASSELY, dans le cadre de ses activités de guide, et 1 visite avec Denis COUTAGNE.

Le chantier de salle des musiques actuelles (SMAC) et de pôle numérique devraient commencer d’ici la fin de l’année, en marge du site cezannien.

Quant au projet de Zac de la Constance, celui-ci est toujours en gestation dans une relative clandestinité.

Nous avons cependant découvert une nouvelle maquette du projet dans le dernier Mag de la Ville :

On n’en connait toujours pas le format : le PLU prévoit 1500 logements et celui annoncé dans le Mag prévoit 3500 logements plus des bureaux...

Devant une telle incohérence et un tel flou, inquiets de savoir ce qui se prépare et devant le silence de la Ville à nos demandes d’être associés à l’élaboration de ce projet, nous avons écrit au Préfet pour lui demander de bien vouloir nous apporter les réponses demandées.

Nous attendons toujours sa réponse (lettre envoyée en janvier de cette année).

Par ailleurs, nous entretenons des relations étroites avec Denis COUTAGNE, avec lequel nous avons arpenté plusieurs fois le site et qui a collaboré avec l’SPLA, Société en charge du projet de la Constance.

 

A l’issue de l’assemlée générale, Denis COUTAGNE nous a fait savoir qu’il n’avait pas plus d’informations, sinon que la partie Sud du site cezannien serait épargnée et que celui- ci serait mis en valeur par un cheminement.

Nous sommes en relation permanente avec la Société Paul Cezanne, dont Denis COUTAGNE est le Président, pour réfléchir ensemble, notamment au sujet de l’aménagement et la protection du site, dont il ressort qu’il serait le prolongement naturel du centre cezannien qui devrait être créé dans la Bastide du Jas de Bouffan.

ORATOIRE DU PONT DES TROIS SAUTETS

Dans le prolongement d’une réunion qui s’était tenue il y a 3 ans, nous avons écrit aux Amis des Oratoires pour savoir quel serait le sort de l’oratoire peint par Cezanne et qui a été renversé par une voiture, puis stocké dans un hangar de la Ville.

Cette assemblée générale a été l’occasion de faire une mise au point et de corriger une erreur que nous avions commise dans un message récent. En effet, l’association Les Amis des Oratoires se bat actuellement pour remettre en place cet oratoire, mais elle est confrontée aux exigences de la DRAC.

 

PUBLICATION DU RECUEIL DES ŒUVRES DE CEZANNE SUR LE PLATEAU DE VALCROS –BELLEVUE - MONTBRIAND

Après un long travail de recensement, qui s’est déroulé sur 4 années, le recueil de ces œuvres a pu, enfin, être édité par notre Association et a été remis lors de la précédente assemblée générale, à ceux d’entre vous qui en aviez fait la demande.

Nous l’avons également envoyé à la Presse et offert à un certain nombre de personnalités, dont Denis COUTAGNE, Jane WARMAN, réalisatrice du catalogue raisonné Internet des peinture de Cezanne, ainsi qu’à de nombreuses autres personnes, tel un Professeur japonais spécialiste de Cezanne, Madame le Maire d’Aix, etc...

Il nous en reste un certain nombre d’exemplaires, pour ceux qui le souhaiteraient (10 € franco de port, commande sur contact@paysagesdecezanne.org)

ACTIVITES DIVERSES :

- Terrain des peintres, aux Lauves :

l’association qui défend ce lieu a perdu son procès contre le permis de construire délivré de manière quelque peu légère par la Ville, autorisant l’agrandissement de la maison de retraite, qui devrait partiellement masquer la vue depuis le terrain des peintres, lieu qui fut âprement défendu lors de la municipalité précédente et qui avait permis de sauvegarder le site où Cezanne a peint ses dernières Sainte Victoire :

-  Visite de l’exposition Léo MARCHUTZ, au Camp des Milles, sous la conduite de notre ami Antony MARSCHUTZ, le fils du peintre.

-  Présentation du site cezannien de Valcros à l’association EN VILLE

RELATIONS AVEC LA VILLE D’AIX

Aucune : malgré nos demandes, aucune rencontre n’a pu être obtenue.

Il a toutefois été décidé d’écrire au Maire pour lui demander de nous entendre au sujet de l’aménagement du site de Valcros

RELATIONS AVEC LES ADHERENTS ET LES SYMPATHISANTS

Le soutien des adhérents est essentiel pour donner de la force à nos actions. Nous vous en remercions vivement.

C’est pourquoi nous considérons comme prioritaire d’assurer une information la plus large possible et c’est ainsi que nous vous tenons régulièrement informés, ainsi que toutes les personnes faisant partie de notre liste de diffusion (près de 250 personnes).

N’hésitez pas à relayer ces informations autour de vous : plus nous serons nombreux, mieux nous serons en mesure de défendre les paysages de Cezanne.

COMPTES DE TRESORERIE

Par la suite, Le Trésorier, Alain THILLARD, a présenté les comptes de l’association, dont il ressort 1226 € de recettes, comprenant les adhésions et les ventes de la brochure, un résultat négatif de 738 €, lié à l’impression des brochures (1 287 €), et une trésorerie au 31 décembre 2016 de 1 909 €

Aucune dépense importante n’étant à l’ordre du jour, il a été convenu de laisser le montant de la cotisation inchangé (bulletin d’adhésion sur le site www.paysagesdecezanne.org)

Votes : les deux rapports ont été adoptés à l’unanimité.

A l’issue de l’assemblée générale, Denis COUTAGNE nous a détaillé le projet de création d’un Centre Cézannien de Recherche et de Documentation dans la Ferme du Jas de Bouffan et nous a apporté des précisions sur l’aménagement de la Bastide du Jas de Bouffan, dont la rénovation devrait débuter d’ici la fin de l’année.

Sauvegarde des Paysages de Cézanne – compte rendu de l’assemblée générale 2017

ACTIONS EN COURS ET A VENIR

  • -  Lectures « Une heure avec Cezanne » (Ramuz, Rilke, Juliet, Plazy...), par Jacky CHABERT, aux 2 Garçons

  • -  Mise en forme du collectif

  • -  Suivi du dossier de l’Oratoire des 3 Sautets

  • -  Suivi du dossier de Valcros

  • -  Suivi du dossier du Terrain des Peintres

Buts de l’association

Inventorier les lieux ou Cezanne a peint : Montbriand – Bellevue, Bibémus, Route Cézanne, Les Trois Sautets, les bords de l’Arc, Gardanne,... Recherche de soutiens au niveau local, national et international, auprès des musées détenteurs d’œuvres de Cézanne peintes sur ces sites.

Contribuer à la création d’itinéraires culturels et paysagers dans ces lieux magnifiés par Cézanne, à l’image de ce qui a été fait le long de la route Cézanne, à Bibémus et aux Lauves

grand pin sainte victoire
  Montagne Sainte Victoire au grand pin et bastide Vieille (Courtauld Institute of Art Gallery, Londres)

Dans les pas de Paul Cezanne...

« Ce jour là, non loin des Milles, à trois quarts d’heure d’Aix et du Jas de Bouffan, sous un grand pin, au bord d’une verte et rouge colline, nous dominions la vallée de l’Arc, il faisait bleu et frais, un premier matin d’automne dans la fin de l’été... Devant nous, au soleil virgilien, la Sainte Victoire, immense, tendre et bleuâtre, les vallonnements du Montaiguet, le viaduc du Pont de l’Arc...

C’est ainsi que le poète aixois Joachim Gasquet évoque ce lieu où Paul Cézanne se rend au tournant du siècle, durant plus de 15 années, puis peu avant sa mort. Il y peint parmi ses plus beaux motifs : Sainte Victoire, le Grand Pin, le Pigeonnier de Bellevue, la Plaine de Valcros..., jusqu’à la vente de la Bastide du Jas de Bouffan; puis il y revient après. Et c’est là qu’il révéle sa passion pour le paysage…Il avait planté son chevalet à l’ombre d’un bouquet de pins »...

 

Par le chemin de Valcros, au départ du Jas de Bouffan, Cezanne s’en va vers Montbriand, alors propriété de sa sœur Rose, et pousse jusqu’à la bastide de Bellevue. Les sites traversés lui inspirent parmi ses plus belles œuvres, que l’on trouve répertoriées dans le présent document. Ils témoignent certainement du sentiment organique de la peinture de Cezanne : « Peindre d’après nature, ce n’est pas copier l’objectif, c’est réaliser des sensations », écrit-il. A une ressemblance de surface pesamment académique, il privilégie ce qui sourd de la pierre et du bois, de la chair de la terre et du vent qui l’entourent et l’enveloppent, desquels il procède, et avec lui ses modèles, créatures et objets autant que paysages, semblant pérenniser la tentative de la peinture « de rendre visibles des forces qui ne le sont pas [...] : la force de plissement des montagnes, la force de germination de la pomme.» (1)

Ainsi qu’il le dit lui-même, «ce que j’essaie de vous traduire est mystérieux, s’enchevêtre aux racines mêmes de l’être, à la source impalpable des sensations.» (2)
Il serait impossible aujourd’hui, à Cezanne de se rendre sur son motif par le même chemin, coupé par la ville nouvelle construite comme en miroir moderne de la cité originelle. Si le site de Montbriand est irrémédiablement pollué par le vacarme de l’autoroute qui a remplacé le tramway vers Marseille, le plateau de Valcros et le site de Bellevue sont pourtant miraculeusement épargnés. Ils doivent le rester car l’œuvre de Cezanne est entrée dans le patrimoine de l’Humanité et le monde entier contemple aujourd’hui ces paysages aixois dans ses plus grands musées.

«Ce qui emporte la conviction, la transformation en chose, l’exaltation de la réalité rendue indestructible à travers l’expérience que le peintre a de l’objet, voilà où il situait la fin de son intime travail» (3)

(1) Gilles Deleuze, Francis Bacon, logique de la sensation, p.39 et p.28)
(2) Paul Cezanne cité par Gasquet in Jean Colrat, “Le développement logique de ce que nous voyons”, Ce que Cezanne donne à penser, Actes du colloque d’Aix en Provence juillet 2006, p. 162
(3) Rainer Maria Rilke - Lettres sur Cézanne (traduction Philippe Jaccottet)


Siège social : 265, chemin de l’Echelle - 13100 AIX en PROVENCE
Contacts : contact@paysagesdecezanne.org - 06 85 53 72 29 - 04 42 24 95 17